La-vie-en-Poesie

La-vie-en-Poesie

Dirty race

voici un de mes anciens poèmes, qui date de 1991 (j'avais 16 ans).
à l'époque, pas de rimes, pas de pieds, juste des sons et des pensées.

 

 

 

Dirty race

La femme enfant aux yeux plus grands que le vent
S'enfuit, s'oublie, s'abîme de sa vie.
Entrée en transe dans l'antre de l'étrange outrage,
Elle sort, matador adoré d'un corps encore aimé.
Et folle, alors, d'un feu que sa folie affolle
Elle fuit, s'enfuit, s'oublie
Dans la torride tourmente
Du vent violé par la vitesse.

Fantasme érotico-passionnel
Jouissance abusée de l'aigle de légende
Qui fond sur sa proie en Harley Davidson.
La fille à la moto sans passé ni destin
Se vide et s'avilit, avide de vitesse et de vitalité.
Voracité grandissante en solo ou duo
Sensualité émouvante de la femme enfant
Qui écrase l'engin entre ses cuisses insolentes.
Danger dénudé, diabolique et délirant
Qui offre à l'amant une sensation sensuelle
De sexualité satinée et salissante.
Excitation grisante et exaltée
De celui qui s'adonne et qui donne
Qui pardonne et raisonne
Qui façonne et fredonne la madone en harley davidson.

Vacarme flamboyant oublié en s'aimant
Car amour à jamais emporte ses enfants
Sur destrier de fer sorti de l'onde pure.
Voracité violente avalant sans vergogne
Des milliers de millions de kilomètres de macadam black.

 

 

 



07/02/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres