La-vie-en-Poesie

La-vie-en-Poesie

Aurore Océanique

Aurore océanique

 

 

 

 

Le soleil s’est levé, ce matin, sur la platitude nuageuse de cette Vendée estivale. J’étais assise sur le sable, regardant les rouleaux de la mer lentement s’apaiser à mes pieds. Un vent tiède, amical et tendre soufflait d’Amérique, et faisait danser mes cheveux alourdis par le sel.
Les nuages, peu à peu, se sont dispersés, comme dans un film au ralenti.
Le soleil, alors, s’est frayé un chemin et est venu poser tendrement ses doux rayons sur mes épaules nues … et le sable s’est illuminé. La grise mer de l’aube s’est colorée de paillettes argentées, et l’écume blanchâtre de ses rouleaux fougueux, s’est soudain mise à briller.
Les promeneurs s’affairent, à cette heure, sur la plage, et le temps qui, pour moi, semblait s’être arrêté, me renvoie tout à coup à la réalité.
« La plage est plus calme, me dit le soleil, quand le soir, je mets mes touristes au lit. Le matin, ma lumière et ma douce chaleur les conduit sur la plage, comme des adorateurs. »
La féérie mythique de la plage abandonnée cesse ainsi et m’abandonne à son tour à une journée qui commence.


La Faute sur Mer, aout 1992



05/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres