La-vie-en-Poesie

La-vie-en-Poesie

La valse de mes soupirs

La valse de mes soupirs

 

En eaux dormantes, fleuve indolent,
Ma vie s’étire paisiblement.
Je soupire d’ennui, alanguie,
L’esprit voguant aux rêves lointains.

Les vestiges épars de mon cœur
Glissent lentement sur l’onde claire
Et je soupire après mes erreurs
Et j’en oublie les heures amères.

 

Je me souviens de ce tendre émoi
De mon cœur affolé, rougissant
Et les soupirs qui naissaient pour toi
Déjà le jour s’en va, finissant.

 

L’heure est à l’été, et je m’en vais
De mon pas trop pressé d’oublier
Les soupirs merveilleux qui savaient
Si bien réchauffer mon cœur glacé.



22/02/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres