La-vie-en-Poesie

La-vie-en-Poesie

Au delà de l'Onde

Au-delà de l'onde

 

À travers les reflets miroitants du courant,
J'aperçois les contours indéfinis et flous
D'une forme étrangère au tangible mourant.
De la juste vision, la cascade me floue.

 

Plissant yeux et pensées, je concentre mes sens
À capter les essences que je ne vois pas;
Et je sens par ma peau cette reconnaissance,
Cette révélation qui appelle mes pas.

 

J'entre dans le bassin, que la cascade inonde,
Marche, mal assurée, vers le rideau liquide,
Et retenant mon souffle, alors que mon cœur gronde,
Je tends les mains dans l'eau, stupide et intrépide.

 

L'ombre au-delà des flots se tord et se débat.
Elle échappe à mes mains, refuse, et atermoie.
J'entre alors aux enfers pour ce violent combat :
Ou je me noie dans l'onde, ou cette ombre est à moi !

 

Mais passée la cascade et face aux rochers nus,
Je ne vois plus que moi dans le miroir de l'eau.
Narcisse s'est noyé, vaniteux ingénu,
S'il l'a bien mérité, tel doit être mon lot !

 

..

 

Tangible est ici utilisé comme substantifJe sais, c'est incorrect, mais nous appellerons ça de la création  ! (lol)

 

 

 



08/01/2013
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres